En direct

Une vidéo montre les combattants du CNT torturer un algérien

  • Les algériens qui se trouvent en Libye sont exposés à tous les dangers, aux interrogatoires et à la torture par les soit disant combattants musulmans qui n’hésitent pas à vouloir ternir l’image de toute une nation.
  • Une vidéo publiée sur des sites Internet montre comment sont traités les algériens en Libye par les combattants du CNT qui les accusent d’être des mercenaires à la solde de Kadhafi sans présenter aucune preuve de leurs accusations. C’est le cas du jeune algérien prénommé Djamel, comme l’appellent les combattants sur la vidéo. Un jeune homme âgé d’une trentaine d’années, barbu, jeté par terre, les mains liées derrière le dos. Il est sauvagement battu par les soit disant combattants lors de l’interrogatoire, un traitement digne du Moyen-âge.
  • Dis la vérité sinon tu auras une balle dans la tête
  • Djamel, allongé par terre, les mains et les pieds liés, subit un long interrogatoire par des membres du CNT qui semblent vouloir l’obliger à dire ce qu’ils veulent qu’il dise !
  • Un membre du CNT le questionne : d’où tiens-tu cet argent ? Où sont tes papiers ? Comment ça algérien et tu n’as pas de papiers ?
  • Les questions n’en finissent pas. Des questions sur la nature de sa formation. Les combattants changent de ton et deviennent plus violents, le menaçant de mort : dis la vérité, c’est mieux pour toi. Dis la vérité, sinon, c’est une balle que tu auras dans la tête, lui dit l’un d’eux.
  • Es-tu un mercenaire ? lui demande un combattant, par qui as-tu été recruté ?
  • Mais dès que Djamel leur répond qu’il se trouvait en prison avant de pouvoir s’enfuir après la fuite des gardiens de prison, les combattants s’énervent et s’acharnent sur lui.
  • Djamel est battu à coups de pieds sur la tête, le cou et même derrière la tête
  • L’interrogatoire violent et humiliant de l’algérien montre de degré de haine des combattants envers les algériens, suscitant des doutes sur la vraie identité de ces soit disant combattants du CNT qui se prétendent musulmans et qui ne cessent de crier « Allah Akbar » à longueur de journée et de nuit, notamment devant les télévisions du monde.
  • Djamel s’est enfuit d’une prison à Benghazi
  • Interrogé sur ce qu’il savait sur les évènements, il répondit par la négative. Comment ça, quelqu’un vit à Benghazi et ne sait pas ce que Kadhafi tue le peuple libyen ?
  • Djamel leur dit qu’il était en prison à Benghazi depuis 2008 et qu’il s’était enfuit après les émeutes qui ont atteint l’établissement pénitencier, et qu’il ne travaillait pour aucune partie.
  • Non convaincus, les combattants appellent quelqu’un qui se trouvait lui aussi en prison à Benghazi. Celui-ci lui demande de lui nommer quelques prisonniers.
  • Ennahar/ Imad T.

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!