En directAlgérie

URGENT – Décès de l’ancien leader du FIS Abassi Madani

Algérie – L’ancien leader islamiste algérien et cofondateur du FIS, Abassi Madani, serait décédé aujourd’hui, mercredi 24 avril à Doha.

C’est le journaliste franco-algérien, Mohamed Sifaoui, qui l’annonce sur son compte Twitter officiel. « Décès de Abassi Madani tête de file des islamistes algériens durant les années 1980 et président du Font islamique du salut (FIS) », écrit-il.

Originaire de Sidi Okba, dans la wilaya de Biskra, Abassi Madani fut l’un des fondateurs du Front islamique du salut (FIS dissous), parti à l’origine de la décennie noire en Algérie. Il a quitté le pays depuis 2003, quelques jours après sa libération par Abdelaziz Bouteflika. Depuis, il a vécu en Arabie Saoudite, en Malaisie puis au Qatar.

 

Tags

Articles en lien

6 Comments

  1. Il faut rajouter le fait qu’il fait la guerre de l’indépendance que c’est ce n’est pas vrai le partie n’est pas à l’origine de la guerre civile, car il n y a jamais eu d’enquête ou de jugement.

    1. Dire que le FIS est à l’origine de la décennie noire est un pure mensonge. On était là pendant cette décennie, tous le peuple en a souffert, on connais la vérifié alors inutile de nous mentir.

  2. Réponse a ameur douib .
    Abassi Madani est bel et bien la cause de la decenie noire et la cause de 200000 morts , si ce n’était pas les islamistes on aurait jamais connu Bouteflika , aujourd’hui il sera devant son créateur il aura a répondre de ses faits devant la justice divine . je vous rappelle aussi que le peuple algérien et les services de sécurité n’ont pas combattu les pagsistes ou les flnistes ou les islamistes modérés mais les islamistes radicaux du fis dont le président est abassi Madani .

  3. ان لله و ان اليه راجعون اللهم ارحمه و ثبته عند السؤال مظلوم في بلده

  4. Ce n’est vraiment pas une perte… Celui qui fait croire aux milliers de fidèles qu « ALLAH » s’est écrite dans le ciel de Tlemcen va le trouver pour s’expliquer…
    Il payera pour le sang des milliers de martyrs de la décennie noire.

  5. Que le diable ait son ame ,un assassin sans vergogne sans aucune retenue humaine .Un bourreau de toutes les élites algériennes .Qu’il aille au diable .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close