En directAlgérie

URGENT- Les images de Said Bouteflika, Tartag et Toufik au tribunal militaire

Algérie – Saïd Bouteflika, frère et conseiller de l’ex-Président de la République, et les généraux Bachir Tartag et Mohamed Mediène, alias Toufik, ont été présentés aujourd’hui, dimanche 5 mai, devant le tribunal militaire de Blida.

Dans des images diffusées ce dimanche par la télévision publique (ENTV), l’on peut voir les trois prévenus à l’intérieur du tribunal militaire.

Selon Ennahar TV, Said Bouteflika et les généraux Tartag et Toufik auraient été placés sous mandat de dépôt par le procureur militaire. Ils seraient accusés d’atteinte à l’autorité de l’armée et complot contre les institutions de l’Etat.

القانون فوق الجميـــــــــــــــــــــــعالقايد صالح ينفذ وعوده بحزم

Publiée par Moula Aya Asma sur Dimanche 5 mai 2019

Tags

Articles en lien

3 Comments

  1. C’est de bonne augure, pourvu que la justice soit impitoyable. Au tour de la justice civile pour saisir cette occasion pour se libérer des manipulateurs qui les dirigent, quitte à les dénoncer dans les médias, sous couvert de l’anonymat, s’ils ne se sentent pas capable de s’affranchir. L’indépendance, elle s’arrache, parce qu’elle se mérite, personne ne vous l’offrira sur un plateau d’argent.
    Aux suivants, pour que la jeunesse Algérienne puisse tourner la page de son cauchemar éveillé et entame de nouvelles perspectives pour son avenir, avec dignité. Le monde nous regarde, osons rentrer dans l’histoire.

  2. C’est de bonne augure, pourvu que la justice soit impitoyable. Au tour de la justice civile pour saisir cette occasion pour se libérer des manipulateurs qui les dirigent, quitte à les dénoncer dans les médias, sous couvert de l’anonymat, s’ils ne se sentent pas capable de s’affranchir. L’indépendance, elle s’arrache, parce qu’elle se mérite, personne ne vous l’offrira sur un plateau d’argent.
    Aux suivants, pour que la jeunesse Algérienne puisse tourner la page de son cauchemar éveillé et entame de nouvelles perspectives pour son avenir, avec dignité. Le monde nous regarde, osons rentrer dans l’histoire.

  3. C’est de bon augure, pourvu que la justice soit impitoyable. Au tour de la justice civile pour saisir cette occasion pour se libérer des manipulateurs qui les dirigent, quitte à les dénoncer dans les médias, sous couvert de l’anonymat, s’ils ne se sentent pas capable de s’affranchir. L’indépendance, elle s’arrache, parce qu’elle se mérite, personne ne vous l’offrira sur un plateau d’argent.
    Aux suivants, pour que la jeunesse Algérienne puisse tourner la page de son cauchemar éveillé et entame de nouvelles perspectives pour son avenir, avec dignité. Le monde nous regarde, osons rentrer dans l’histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close