Economie

Usine Renault en Algérie: Deux ministres français prochainement en Algérie

L’ouverture de cette nouvelle usine à Oued Tlelat s’effectuera en présence des ministres français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, qui a fait de la diplomatie économique un cheval de bataille, et de l’Economie Emmanuel Macron, ainsi que du PDG de Renault Carlos Ghosn, ont précisé mardi les mêmes sources.

Opérée par la société Renault Algérie production, l’usine est détenue à 51% par l’Etat algérien et 49% par le constructeur français. Aboutissement d’un accord signé lors d’une visite à Alger du président François Hollande en décembre 2012, elle aura dans un premier temps une capacité de production de 25.000 véhicules par an.

Après des années de relations difficiles entre la France et l’Algérie, marquées par plusieurs contentieux, François Hollande avait entrepris de relancer la coopération bilatérale. En 2014, les relations se sont normalisées avec un souci commun de bonne volonté de dialogue, alors que, dans le même temps, le climat se dégradait entre Paris et le voisin marocain, notent les observateurs. 

La nouvelle usine Renault va produire une version de la voiture Dacia Logan, sous le nom "Renault Symbol", des véhicules destinés au marché intérieur algérien, le deuxième plus grand d’Afrique avec plus de 400.000 véhicules importés chaque année.

L’objectif de l’usine d’Oued Tlelat n’est pas le même que celui du site de Tanger, au Maroc voisin, qui a produit 100.000 véhicules en 2013, à 90% pour l’exportation. En sortent des Dacia Lodgy, Dokker et Sandero.

 

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!