En direct

Vaste mouvement dans les structures des Régions Militaires

  • Selon le dernier numéro du Journal Officiel, il a été mis fin aux fonctions de l’adjoint au chef de la troisième région militaire et du chef de la troisième région militaire. Les mêmes décisions ont été prises à l’encontre de l’adjoint au chef de la quatrième région militaire ainsi que des chefs des quatrième et cinquième régions militaires.
  • Par ailleurs, il a été mis fin aux fonctions du Général Ali Seghir Aïssa, adjoint au chef de la troisième région militaire à Béchar, et du chef de la même région militaire, le Général Mustapha Chakour, et ce à compter du neuf juillet dernier, soit peu après la visite du président Bouteflika au siège du ministère de la défense nationale.
  • Ces décisions n’ont pas été annoncées officiellement, mais prises officiellement et publiées dans le Journal Officiel parut hier mercredi.
  • Ces changements dans les structures des régions militaires sont les plus importants depuis quatre années.
  • Le Général El Hadi Boudersa a été désigné au poste d’adjoint au chef de la troisième région militaire, et le général Mohand Meziane Si Mohand au poste de chef de la troisième région militaire à Bechar.
  • Il a été aussi mis fin aux fonctions du général Djilali yahiaoui, adjoint au chef de la quatrième région militaire, ainsi que du chef de la même région militaire, le général Rachid Guettaf, qui a été désigné au poste d’adjoint au chef de la région militaire et remplacé par le général Hassan Alaïmia.
  • Concernant la cinquième région militaire de Constantine, il a été mis fin aux fonctions de l’adjoint au chef de la cinquième région militaire, Mohamed Bergham et du chef de la cinquième RM, le Général Noureddine Hambeli, qui a été désigné au poste d’adjoint du chef de la cinquième RM, alors que le Général Saïd Ziad a été désigné chef de la cinquième RM.
  •  
  • Ces changements dans les structures de base des régions militaires de Bechar, Ouargla et Constantine, interviennent dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, suite aux séries de rencontres du chef d’état major de l’armée nationale populaire, le Général Ahmed Gaïd Salah durant ces derniers mois avec les cadres de la sécurité et de l’armée dans le but d’une meilleure organisation de la lutte anti-terroriste.
  •  
  • Le président Abdelaziz Bouteflika, en sa qualité de chef suprême des forces armées, avait insisté sur la nécessité de se concentrer sur la professionnalisation dans la lutte contre le terrorisme et avait promis plus de rigueur contre toutes les formes de mauvaise gestion et d’erreurs qui coûtent à l’Algérie des pertes humaines et matérielles.
  •  
  • L’axe Bechar, Ouargla et Constantine sont considérés comme une région essentielle par lesquelles l’organisation terroriste du groupe salafiste pour la prédication et le combat s’infiltre pour son organisation dans la région du Sahel africain.
  •  
  • Ennahar/ A. Kamel
  •  
  •  
  •  

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close