Sports

Vers un match amical de réconciliation entre l’Algérie et l’Egypte

  • Hany Abou Ridha, le nouveau président par intérim de la fédération égyptienne de football, veut accélérer le processus de réconciliation avec l’Algérie.
  • Deux jours après sa nomination à ce poste, après le départ de Samir Zaher, limogé suite à une décision de justice, le nouveau patron du football égyptien a entamé plusieurs démarches pour aboutir à une réconciliation avec les Algériens, huit mois après le caillassage du bus de l’équipe nationale, le 12 novembre 2009 au Caire.

    Hany Abou Ridha a ainsi indiqué, mercredi 7 juillet, avoir évoqué avec son homologue algérien Mohamed Raouraoua la possibilité de mettre officiellement fin à la crise footballistique entre les deux pays. Selon M. Abou Ridha, le président de la FAF a proposé l’organisation d’un match amical de réconciliation entre les deux équipes nationales. Hany Abou Ridha et Mohamed Raouraoua se trouvent actuellement en Afrique du Sud. Les deux hommes entretiennent de bonnes relations.

    Ces déclarations interviennent alors que les deux pays cherchent également à apaiser les tensions nées du match de qualification au Mondial. Dimanche, le président égyptien Hosni Moubarak a effectué une visite à Alger, officiellement pour présenter à son homologue algérien ses condoléances après le décès de son frère Mustapha. Mais sa venue à Alger signifie également une volonté de tourner la page après la crise de l’automne 2009 suite à l’agression de l’équipe algérienne de football au Caire et après la campagne haineuse menée par les médias égyptiens au lendemain de la qualification des Verts au Mondial sud-africain. Après avoir été à l’origine de la crise, le football va-t-il réussir à réconcilier les deux pays ?

  •  
  • Ennaharonline/ TSA

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!