SociétéAlgérie

“La viande bovine locale ne couvre que 2 % de la demande” (Association)

Algérie – La production de la viande bovine en Algérie couvre seulement  2 % de la demande nationale, affirme, à ALG24, ce vendredi 27 avril 2018, l’association des grossistes des viandes rouges.

Son président, Tahar Ramram, indique que l’Algérie ne dispose pas une vraie stratégie pour le développement de la filière des viande rouges, d’où le recours à l’importation, notamment durant les périodes de grande consommation.

M Ramram souligne, en effet, que l’Algérie importe la viandes rouges, notamment bovines du Brésil ainsi que de l’Espagne. La viande congelée est importé de l’Inde en raison de sa qualité et de son prix plus attrayant.

Cependant,  Il explique qu’ “il n’a jamais été question d’importer de la viande rouge depuis la France”, jugeant que cette information est “erronée”.

A ce titre, il dit que les professionnels estiment que le marché de la France est le plus cher.

Interrogé sur les prix  durant le mois de Ramadhan, notre interlocuteur lance : “Je ne peux pas vous dire si le prix de la viande rouge est appelé à baisser à l’occasion durant ce mois de surconsommation ». Ce dernier a attribué dans la majeure partie des cas la hausse des prix aux consommateurs. ” Cela dépend de la demande”, a t-il expliqué.

Hier, le  président de l’Association et protection du consommateur de la wilaya d’Alger Mustapha Zebdi, affirme que depuis mi juillet 2017 jusqu’à ce jour le prix de la viande fraîche bovine a connu une hausse de plus de 60% sur le marché de gros.

Le prix du bovin sur le marché international n’a pas connu une hausse proportionnelle au prix affichés actuellement sur le marché local, a t-il conclu.

Lire aussi : Importation de viande : Quand Djellab désamorce les propos de Bouazgui( vidéo)

 

commentaires

commentaires

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!