SociétéAlgérie

Scandale des viandes avariées à Sétif : Impunité, laxisme…Crime !

Algérie – Est, Ouest, Nord, Sud. Pas une région d’Algérie n’est épargnée. La vente de viandes avariées  est cette pratique criminelle dont les risques sont minimes et qui peut rapporter gros. En attendant une législation plus ferme et plus dissuasive, cette semaine c’est la santé des Sétifiens qui était mise en danger.

Ainsi, plus d’un quintal (100 kilos) de viandes blanches impropres à la consommation a été saisi à Sétif, selon plusieurs témoignages émanant de cette région de l’Est du pays.  Le pot aux roses a été découvert, indique-t-on, suite à un contrôle de routine effectué par les services de la gendarmerie nationale de cette wilaya.

La genèse part d’un simple contrôle de routine. En effet, suspecté à l’entrée de la ville de Setif, un véhicule utilitaire a été arrêté par les gendarmes. La fouille de la voiture leur a permis  de retrouver la marchandise. Cette dernière était dissimulée à l’arrière du dit véhicule.

Lire aussi : Impressionnantes saisies d’aliments impropres à la consommation

Début de Ramadhan : deux tonnes de viandes avariées dans la Capitale ! 

Le cas de Sétif n’est pas exhaustif. En effet, depuis le début de Ramadhan, plusieurs cas de ventes ou de tentatives de vente de viandes avariées ont été signalées. Ainsi, des dizaines de kilos de volaille impropres à la consommation ont été saisis, dans la Capitale. Cette viande était destinée à être transformée en merguez, notamment, et à être commercialisées durant le mois sacré.

Quelques semaines auparavant, la wilaya d’Oran avait enregistré une affaire similaire. Les services de contrôle avait en effet, découvert et détruit plus d’une tonne de viandes avariées dans le centre de cette Wilaya de l’Ouest !

 

 

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close