AlgérieVidéos

Vidéo – Les coulisses de la comparution d’Ouyahia et Sellal racontées par un témoin

Algérie – Il a été entendu comme témoin jeudi dernier dans l’affaire d’Ali Haddad, qui entraîne avec lui des dizaines d’ex-hauts cadres. Omar Aït Mokhtar, coordinateur du Mouvement Citoyen Algérien de France (MCAF), nous a raconté, à sa sortie du tribunal de Sidi M’hamed jeudi dernier, les coulisses de la comparution d’ex-hauts responsables, dont Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal.

Tout en se disant content que la justice se réveille et se libère, Omar Aït Mokhtar dit avoir été convoqué comme témoin et lanceur d’alerte dans de nombreux dossiers de dilapidation de biens publics.

Concernant les biens mal acquis par les responsables algériens en France, Omar Ait Mokhtar dit avoir entrepris des actions il y a plus de quatre ans, ici en Algérie comme en France.

« A l’intérieur du tribunal, pour moi c’est un climat de joie, mais quand je vois Zoukh (ex-wali d’Alger) et Ouyahia (ex-Premier ministre), ils n’étaient pas contents », a-t-il raconté.

Pour rappel, Omar Ait Mokhtar est également candidat à la candidature de l’élection présidentielle prévue le 4 juillet prochain.

Tags

Articles en lien

3 Comments

  1. Tant que la justice est toujours entre les mains du pouvoir mafieux avec ses magistrats faussaires ,tant que cette justice n.est pas indépendante , même si elle ouvre les dossiers de certaines personnes corrompues les condamne , tout doit être revu pou condamner même ces juges de nuit , dès que la nouvelle constitution sera mise en place.

  2. Bien sûr ce ait mokhtar n’ a pas à s’inquiéter,ce renegat est toujours avec le puissant du moment,la preuve il est candidat aux élections rejetées par des millions d’algeriens. Il était fervent soutien du 5 eme mandat pour bouteflika. Quel opportuniste!! Retournement de veste!

  3. Bonjour,
    Pourquoi mon commentaire du 19 mai 2019 n’a t’il pas été publié ? Et pourtant c’est la vérité avec preuve à l’appui (émission Top 3 de la presse). Je pense que la vérité vous dérange puisque ce monsieur soutenait à corps et à cris le clan Boutaflika. Maintenant que le bateau coule, ce monsieur change de camp ……….
    Lors de son interview, pourquoi le journaliste ne lui a pas posé les bonnes questions ?????????
    De quel côté êtes-vous ? Avec le peuple ou avec le clan Boutéflika ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close