En directAlgérie

Vidéo- Son enfance, sa famille, les débuts du FIS…les révélations d’Anis Rahmani

Une vie bouleversée par plusieurs événements a forgé le journaliste et actuel Président Directeur général de la chaîne d’information la plus suivie en Algérie.

Dans la première partie d’un entretien diffusée dans la nuit d’hier par Ennahar TV, Anis Rahmani est revenu sur son enfance atypique, vécue au sein d’une famille modeste qui n’a pas été épargnée par l’ère Chadli Bendjedid.
En effet, dans son passage, il raconte comment son père, originaire de la wilaya d’El-Bayadh, avait été « injustement » chassé des rangs de l’Armée pour une banale affaire de camion mal-garé. Comment ensuite le destin l’avait mis sur le chemin de sa belle famille originaire de Draâ El-Mizan, dans la wilaya de Tizi-Ouzou.
Anis Rahmani est également revenu sur son parcours scolaire, puis universitaire, vécu en pleine chamboulement citoyen avec l’émergence dangereuse de l’idéologie islamiste radicale.

Les islamistes instauraient un climat de violence avant les législatives de 1991
Parmi les révélations, la plus frappante est celle des débuts de l’émergence du courant islamiste en Algérie. Anis Rahmani raconte, entre autres, le cas d’un couple qui avait été fouetté à mort par une police islamiste qui avait été déjà présente en 1988. Il revient également sur les discours de Abassi Madani prononcés à l’université de Bouzareah dans l’absence totale des autorités.
L’on comprend, dans les révélations d’Anis Rahmani, que ce n’est pas l’incident des élections législatives de 1991 qui avait poussé les islamistes, notamment le Front islamique du salut (FIS), à prendre les armes, la violence caractérisait déjà leur idéologie avant cette date.

 

 

 

 

 

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close