AlgériePolitique

Vidéo – Khaled Tazaghart claque la porte d’El-Moustakbal

Algérie – Le député de Béjaïa, Khaled Tazaghart, a quitté avec fracas les rangs du Front El-Moustakbal. Trois ans après avoir intégré le parti de Abdelaziz Belaïd, qu’il a réussi à implanter à Béjaïa en lui faisant gagner un député et des élus locaux, le militant du MCB, Mouvement culturel berbère, a annoncé dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, que sa décision est justifiée par le « non-respect » des résolutions du dernier congrès de ce parti tenu fin septembre dernier.

Ce qui a le plus fait sortir Tazaghart de ses gonds est l’absence de la désignation du nom du parti en langue amazighe dans les statuts du parti. « On s’était entendu pour que le parti porte la même appellation que celle qui était portée sur le badges lors du Congrès. Mais dans la version finale du document, les rédacteurs ont repris le slogan de campagne », a expliqué le député qui voit en cela le manque de sérieux des responsables qui ne semblent pas « prendre trop au sérieux » la question de tamazight. « Pour nous, c’est une question fondamentale », s’est indigné Khaled Tazaghart qui a quitté le parti avec un groupe de militants de Béjaïa.

Déjà lors du Congrès de ce parti, les militants de la cause amazighe ont protesté vigoureusement contre l’absence de l’intérêt pour tramazight lors de cette rencontre.

LES RAISONS DE LA DÉMISSION :Vidéo que j’ai fait juste 30 minutes après la clôture de la Réunion du Samedi 03 Novembre ou nous avons pris la Décision de démission du FM.« Je n'ai pas pu mettre cette vidéo en ligne a la fin de l'enregistrement CAD samedi dans la soirée ou dimanche dans la journée a cause de quelques problèmes techniques dans le téléphone portable d'un militant avec le quel l’enregistrement a été réalisé »Khaled Tazaghart

Publiée par Khaled Tazaghart sur Lundi 5 novembre 2018

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close