En directVidéosAlgérie

Vidéo – Victime de rumeurs, Tayeb Louh répond à sa manière !

Algérie – Plusieurs médias ont annoncé, hier et aujourd’hui, son arrestation à la frontière algéro-marocaine. Le désormais ex-ministre de la Justice, garde des Sceaux, Tayeb Louh, vient d’arriver, ce samedi vers 15h20, au siège du patri du Front de libération nationale (FLN), à Hydra.

Dans son édition d’hier, le quotidien « Le Temps d’Algérie », appartenant à l’homme d’affaires écroué Ali Haddad, annonçait que Tayeb Louh avait était interpellé alors qu’il tentait de rallier « clandestinement » le royaume chérifien.

En marquant sa présence au siège de l’ex-parti unique, Tayeb Louh aura ainsi démenti une rumeur qui continue tout de même de se répandre sur les réseaux sociaux.

Quelques heures plus tôt, une vidéo montrant l’ex-ministre de la Justice à bord de son véhicule avait été partagée sur Instagram et Facebook.

 

Tags

Articles en lien

3 Comments

  1. LOL Décidément, la géographie n’est pas le fort des journalistes algériens. Ce matin Observalgerie.com a parlé de frontière « franco-marocaine » et maintenant ça parle de frontière algéro-malienne … quoique, ALG24 peut bénéficier de circonstances atténuantes. Ladite frontière algéro-malienne existe. L’autre pas …. encore.

  2. Ce type aura à lui seul personnifié le pouvoir algérien. Mépris suintant de ses pores, il assénait ses vérités sur la justice comme s’il était ministre du royaume de Suède. Merci au peuple de l’avoir déboulonné. Il ne faut plus permettre à ce genre de personne de rêver être greffier dans un tribunal à la frontière nigérienne.

  3. Système ou pas système, ce type de calomnies destinés à affoler la Toile algérienne doit être condamné. Ces organes : » Le Temps d’Algérie » et  » Observ’Algérie », ce dernier spécialisé dans les faits divers dégradants et les fake news à sensation et qui a complaisamment relayé la rumeur devrait être poursuivi pour diffamation. Il est temps que la presse algérienne devienne professionnelle. Ça suffit le sous développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close