SportsFoot local

VIDÉO_ Quand le nouveau ministre des sports rêve grand…mythe ou réalité ?

Algérie – Installé fraîchement à la tête du ministère de la Jeunesse et des sports, le ministre Salim Abderraouf Bernaoui a fait une déclaration qui ne manquera pas de faire jaser au sein du large public sportif…

‘’On peut organiser une Coupe du Monde de Football. Ce n’est facile mais on peut le faire, il y’a les moyens’’. ‘’Nous avons organisé les Jeux Africains de la Jeunesse alors que nous étions très en retard dans l’organisation. En trois mois nous avons tout organisé et ça s’est bien passé’’, a, ainsi, déclaré le ministre au micro d’Ennahar Tv, en marge d’une visite ministérielle dans une piscine.

Une déclaration qui fera, certainement, beaucoup parler au sein du public sportif algérien. Car, le ministre de la MJS évoque une possibilité d’abriter un des plus grands événements sportifs. D’autant plus qu’il rappel  l’organisation réussie d’un ‘’modeste’’ événement, les Jeux Africains en l’espace de peu de temps.

‘’Un an ou deux ans pour réaliser un stade’’…le contraire de la réalité !

Pour le ministre de la MJS tout est possible, alors que les infrastructures dans le secteur sportif, notamment les stades de Football, sont clairement absentes. En outre, les moyens disponibles sont au dessous des normes de la FIFA comme les stades en plus l’absence des services d’hôtellerie et des complexes sportifs qui assurent un digne accueil d’un mondial.

D’ailleurs, les stades qui sont en cours de réalisation connaissent un retard dans leur réalisation pour des raisons ‘’inconnues’’, selon Bernaoui. A ce sujet,il affirme que la réalisation d’un stade ne dure plus ‘’d’un an ou deux’’, au moment où un stade comme le stade de Baraki n’est toujours pas livré après des années de chantiers ou encore celui de Douéra  a débuté en 2009. Inconcevable !

‘’Regardez les installations et les stades magnifiques que construit l’Etat algérien. En plus, de nos jours, ça ne prend pas beaucoup de temps. Il suffit d’un an ou deux pour construire un stade’’. La réalité du terrain contredit les déclarations du ministre puisque les stades ne sont pas encore livrés.

Tags

Articles en lien

One Comment

  1. Il me fait penser des autres responsable bras cassés, alors qu’il gère un ministère d’un gouvernement provisoire dans un pays où le provisoire règne et qui se ressemble à une grande salle d’attente. C’est du n’importe quoi !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close