Monde

Violences en Côte d'Ivoire: 41 Ivoiriens extradés du Liberia

Quarante et un Ivoiriens  accusés d’être impliqués dans les violences post-électorales de 2011 en Côte  d’Ivoire ont été extradés samedi du Liberia vers leur pays, a constaté un  journaliste de l’AFP.    L’extradition s’est produite par la route dans la ville frontalière de  Toe’s Town (nord-est du Liberia), conformément à une décision d’un tribunal  libérien qui avait autorisé jeudi le gouvernement à procéder au renvoi de ces  hommes en Côte d’Ivoire où ils devraient être jugés.    Ils sont accusés d’avoir été impliqués dans la crise post-électorale  ivoirienne (décembre 2010-avril 2011) qui a fait quelque 3.000 morts après le  refus du président sortant Laurent Gbagbo de reconnaître la victoire d’Alassane  Ouattara à la présidentielle de novembre 2010.    M. Gbagbo, arrêté le 11 avril 2011 à Abidjan, est détenu à La Haye par la  Cour pénale internationale (CPI) qui le soupçonne d’être "co-auteur indirect"  de crimes contre l’humanité pour son rôle pendant la crise.    L’extradition des 41 Ivoiriens survient peu après une récente recrudescence  des violences dans l’ouest de la Côte d’Ivoire, cible d’une série d’attaques  meurtrières qui ont fait quelque 12.000 déplacés selon l’ONU et ont été  attribuées par le pouvoir à des éléments armés basés au Liberia et fidèles à  Laurent Gbagbo.    Une de ces attaques, commise le 8 juin, avait fait 18 morts, dont sept  Casques bleus nigériens.
  
 

Algerie – ennaharonline

 
 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!