Monde

Violences en Irak: huit morts dont quatre combattants anti-Al-Qaïda


Huit personnes ont été tuées mercredi dans les violences en Irak, dont quatre combattants anti-Al-Qaïda visés par un attentat suicide alors qu’ils attendaient de collecter leurs salaires, selon des responsables. Le kamikaze a détoné sa ceinture d’explosifs devant un commissariat de police à Fallouja, à l’ouest de Bagdad, où étaient rassemblés des membres des milices Sahwa qui luttent avec le pouvoir contre le réseau extrémiste Al-Qaïda, a précisé le lieutenant-colonel Khaled Yasser al-Jmaili. L’explosion a tué cinq personnes, un officier de police et quatre miliciens, et blessé 15 autres, a-t-il ajouté. Quelques heures plus tôt, trois personnes ont été tuées et dix blessées dans l’explosion d’une voiture piégée à Al-Husseiniyeh, un quartier de l’est de la capitale, a précisé un colonel de la police. L’Irak est secoué depuis plus d’une semaine par une vague de violences qui a fait plus de 240 morts. Les troubles ont été déclenchés le 23 avril par un assaut des forces de sécurité contre un camp de manifestants sunnites hostiles au Premier ministre chiite Nouri al-Maliki, suivi par plusieurs attaques de représailles contre les forces irakiennes. Ils ont fait craindre un retour à un conflit confessionnel ouvert dans le pays, à l’instar des affrontements sanglants de 2006-2007 qui avaient suivi l’invasion américaine en 2003 et coûté la vie à plusieurs dizaines de milliers de personnes. 

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!