SécuritéMonde

Violences en Irak : 157 morts, une série de limogeages d’officiels

Les autorités irakiennes ont annoncé mardi les résultats de leur enquête sur une semaine sanglante de manifestations début octobre, prenant des mesures administratives après plus de 150 morts, sans sembler satisfaire la rue qui a prévu de reprendre son mouvement vendredi.

La « Haute commission d’enquête » formée par le Premier ministre Adel Abdel Mahdi a annoncé un bilan final de 157 morts, quasiment tous des manifestants, décédés en grande majorité à Bagdad, entre le 1er et le 6 octobre. Et « 70% » d’entre eux ont été touchés à balles réelles « à la tête et au torse », selon le rapport d’enquête.

Les autorités ont en outre annoncé le limogeage de plusieurs commandants militaires dans sept des 18 provinces du pays, touchées par la contestation.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close