Monde

WikiLeaks: Une dizaine de mosquées liées à Al-Qaïda, selon le Pentagone

  •    Le document, qui devait aider les enquêteurs américains dans leurs interrogatoires des détenus de Guantanamo, cite la mosquée Al-Sunna à Montréal, l’Université Islamique Abu Bakr et la mosquée Makki à Karachi, la mosquée Al-Khair de Sanaa et l’Institut Dimaj de Saada au Yémen, la mosquée de Finsbury Park et un local loué au club de jeunes Four Feathers, près de Baker Street, à Londres, la Grande mosquée de Lyon (Laënnec) en France, celle de l’Institut culturel islamique de Milan et enfin la mosquée Wazir Akbar Khan à Kaboul.
  •  
  •    Un autre document du Pentagone, qui vient de paraître sur le site de WikiLeaks à propos des prisonniers de Guantanamo, indique aussi qu’un militant haut placé d’Al-Qaïda, le Mauritanien Mohamedou Ould Salahi, 40 ans, a été pendant une courte période imam de la mosquée montréalaise Al-Sunna. Il a remplacé pendant le mois de prière du Ramadan, à l’hiver 1999/2000, le titulaire du poste parti en pèlerinage en Arabie Saoudite. 
  •  
  •    Toujours selon le Pentagone, Salahi, ingénieur électrique formé en Allemagne, a séjourné en Afghanistan et a juré allégeance à Oussama Ben Laden. Par la suite, il a recruté dans les années 90 quatre futurs participants importants aux attentats du 11-Septembre, dont trois des pilotes qui ont précipité leur appareil sur des cibles aux Etats-Unis. 
  •  
  •    Il a été aussi à la tête d’une cellule d’Al-Qaïda basée à Montréal, responsable du projet raté "d’attentats du Millénaire" qui devaient viser l’aéroport international de Los Angeles et probablement d’autres cibles aux Etats-Unis.
  •    
  • Ennaharonline

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!