Les Verts d'AlgérieSports

Il y a dix ans, l’Algérie battait l’Égypte dans un match historique à Oum Dourman

Il y a dix ans jours pour jours, l’Algérie remportait un match pas comme les autres face à l’Égypte. Une victoire inoubliable qui restera gravée dans la mémoire collective des Algériens comme: l’épopée d’Oum Dourman.

Battu deux buts à zéro au Caire après avoir été lâchement agressés, les Verts devaient encore se donner pendant quatre vingt dix minutes pour prendre leur revanche sur le terrain et retrouver la Coupe du Monde après vingt six ans d’absence.

Cheikh Rabah Sâadane et ses hommes pouvaient compter sur des milliers de supporters à la faveur d’un pont aérien décidé par les autorités. La ville d’Oum Dourman s’était soudain transformée en ville algérienne. Dans le stade malgré la présence de milliers de supporters égyptiens, en majorité des stars venus fêter une qualification qu’ils avaient acquis avant de jouer, on se serait crus au stade Mustapha Tchaker tant les voix des Algériens étaient plus fortes ce jour là.

Sur le terrain, c’était le combat. À quelques minutes de la mi temps, Antar Yahia reprend victorieusement un centre de Karim Ziani d’un reprise de volée qui, selon son auteur, est allée se loger dans la maison du diable. Après le but, c’est un petit jeune gardien qui jouait pour la première fois allait écœurer les attaquants égyptiens par ses arrêts magnifiques. Fawzi Chaouchi, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a gravé son nom dans l’histoire de l’équipe nationale par sa performance durant cette soirée historique.

Au coup de sifflet final, quarante millions d’Algériens ont laissé exploser leur joie en même temps. Les joueurs en larmes épuisés par un combat mythique, Rabah Sâadane en pleurs également, des images extraordinaires.

Dans toutes les villes d’Algérie, le stress, l’inquiétude avaient laissé place à la joie de tout un peuple. Des hommes, des femmes, des jeunes, des moins jeunes, les policiers, les gendarmes, il n’y avait plus qu’un seul peuple heureux et fier de la qualification de « son équipe nationale » pour la troisième fois de son histoire en Coupe du Monde.

 

Tags

Articles en lien

2 Comments

  1. c’était le match qui fait chuter le président Moubarak. mais, malheureusement il a porté au pouvoir un autre Moubarak. le peuple Egyptien ne mérite pas cela.

  2. En 57 ans le peuple algerien aeteheureux 2 fois…la victoired oum dormane..et la coupe d afrique belmadi…le reste du temps..c est..penuries..voitures d occase..detournements..hogra..israel…maroc..zetla..terrorisme..gia..polisario..ligue arabe..visas..week endsaoudien..discours….fantomes..dracula….toutes les manedictions du monde…mercoau foot!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close