Monde

Yémen: 5 militaires et 3 sudistes tués dans des heurts

Cinq militaires, dont un officier, et trois  partisans d’un groupe séparatiste au Yémen ont été tués mardi dans un  accrochage armé à Daleh (sud), selon des sources militaire et sudiste. Une source militaire a indiqué que des hommes armés, embusqués près du  siège de l’administration locale à Daleh, avaient attaqué un convoi de l’armée  aux roquettes anti-chars et à l’arme automatique, "tuant cinq militaires, dont  un officier, et blessant 5 autres", a déclaré à l’AFP une source militaire.  Un militant sudiste a pour sa part affirmé que "trois membres de la  Résistance sudiste ont été tués dans l’échange de tirs".  La Résistance sudiste est apparue fin janvier dans le sud du Yémen et  revendique des attaques contre les militaires dans cette région. Elle milite  pour une sécession du Sud, qui était un Etat indépendant jusqu’en 1990. Les combattants sudistes ont "incendié un véhicule blindé de l’armée" et  "capturé quatre militaires", a ajouté le militant. Selon lui, l’armée a "tué trois membres de la Résistance et blessé 15  personnes, pour la plupart des civils". "Les tirs des militaires ont endommagé cinq maisons", a-t-il poursuivi,  indiquant que l’accrochage se poursuivait en début d’après-midi. La tension est vive dans la province de Daleh depuis la mort fin décembre  de 19 Yéménites par des tirs de l’armée contre une tente funéraire à Daleh,  chef-lieu de la province.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!