Monde

Yémen: attentat suicide contre un centre des renseignements

Deux kamikazes soupçonnés d’appartenir  à Al-Qaïda sont morts vendredi dans l’explosion de leur moto devant un centre  des renseignements à Aden dans le sud du Yémen, où 100 membres du réseau ont  été tués par l’armée en début de semaine, a annoncé le ministère de la Défense. "Deux kamikazes appartenant au réseau terroriste Al-Qaïda sont morts quand  leur moto a explosé (…) tôt vendredi à Mansoura", un quartier d’Aden, a  rapporté le site internet du ministère 26sep.net.    L’engin a explosé avant que les deux hommes n’aient "pu mener leur attentat  suicide, qui visait une branche des services de la sécurité politique", selon  la même source.    Aucune autre victime n’a été recensée. Le ministère a indiqué que les services de sécurité avaient identifié l’un  des deux hommes comme Fawaz al-Soubaihi qui vivait dans le quartier, en  précisant qu’une enquête était en cours pour identifier le second. Un témoin de l’attentat à Mansoura a déclaré à l’AFP que M. Soubaihi était  propriétaire d’une boutique dans le quartier et n’avait "aucun lien avec  Al-Qaïda".  Profitant de l’affaiblissement du pouvoir central à la faveur d’un  soulèvement populaire d’un an qui a abouti au départ du président Ali Abdallah  Saleh, Al-Qaïda a renforcé sa présence dans le sud et l’est du Yémen.  Le réseau a intensifié ses opérations depuis le 25 février, date à laquelle  le vice-président Abd Rabbo Mansour Hadi a succédé officiellement à M. Saleh. Les forces de sécurité yéménites sont aux prises avec les Partisans de la  charia, un groupe affilié à Al-Qaïda, notamment dans la province d’Abyane, dont  le réseau contrôle le chef-lieu Zinjibar depuis mai 2011. Le ministère de la Défense, dans un communiqué publié jeudi soir, a affirmé  que "plus de 100 terroristes avaient été tués à Abyane au cours des deux  derniers jours" dans des attaques des forces de sécurité sur leurs bastions. L’AFP n’a pu dans l’immédiat vérifier ce chiffre auprès d’une source  indépendante. Mardi, une source dans la ville de Jaar, dans la province d’Abyane, avait  indiqué à l’AFP que les forces armées yéménites avaient tué 38 islamistes en  deux jours lors de raids aériens et de bombardements sur leurs repaires. Jaar est un bastion d’Al-Qaïda où les combattants morts et blessés du  réseau sont généralement transportés. "La guerre contre le terrorisme et les éléments terroristes continuera  partout où ils peuvent être, jusqu’à ce qu’Abyane soit nettoyée du terrorisme",  a indiqué 26sep.net.Ces dernières années, le Pentagone a fourni des centaines de millions de  dollars en équipements et en formation pour aider les forces spéciales  yéménites dans leur lutte contre Al-Qaïda.
 
 Algerie – ennaharonline
 
 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!