Monde

Yémen : cinq membres présumés d'el-Qaëda tués dans une attaque de drone

 Cinq membres présumés d’el-Qaëda ont été tués dans une attaque de drone, probablement américain, dans le sud-ouest du Yémen, a indiqué mercredi un responsable local.

 “Un drone a tiré un missile contre un véhicule d’el-Qaëda à Moukalla”, tuant ses cinq occupants, a déclaré ce responsable à l’AFP, sans pouvoir préciser les identités des personnes tuées dans l’attaque qui a eu lieu dans la nuit.

 Moukalla, capitale de la vaste province du Hadramout, est aux mains d’el-Qaëda depuis avril, le réseau extrémiste ayant profité de la guerre au Yémen pour prendre le contrôle de la ville. Selon des témoins, cette ville portuaire de 200.000 habitants a connu récemment un renforcement de la présence d’el-Qaëda, qui y a installé plusieurs points de contrôle.

 Les frappes de drones, dont seuls les Etats-Unis disposent dans la région, se poursuivent au Yémen en dépit de la guerre qui oppose les rebelles chiites Houthis aux forces soutenant le gouvernement en exil du président Abd Rabbo Mansour Hadi.

 El-Qaëda dans la Péninsule arabique (Aqpa) avait reconnu mi-juin que son chef au Yémen, Nasser al-Wahishi –qui était aussi le numéro 2 au niveau mondial du réseau extrémiste sunnite– avait été tué dans une attaque de drone américain plus tôt dans le mois. Deux autres responsables d’el-Qaëda au Yémen avaient été tués en avril.

 Aqpa a profité de l’affaiblissement du pouvoir central au Yémen en 2011, à la faveur de l’insurrection contre l’ex-président Ali Abdallah Saleh, pour renforcer sa présence dans le pays. Il tente aujourd’hui de profiter de la guerre pour s’emparer de nouvelles régions.

commentaires

commentaires

Tags
Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *