Monde

Yémen : HRW dénonce de graves abus contre des détenus

Les forces progouvernementales et les rebelles chiites Houthis ont commis de graves abus contre des civils et combattants détenus à Aden, la grande ville du sud du Yémen, a dénoncé mercredi Human Rights Watch (HRW).

   L’organisation de défense des droits de l’Homme fait état de l’exécution sommaire par des combattants sudistes (alliés aux forces gouvernementales) d’au moins sept Houthis depuis le 25 mars, date de la prise d’Aden par les rebelles.

  Pour leur part, ajoute-t-elle dans son communiqué, les rebelles Houthis ont illégalement détenu et maltraité des civils dans la cité portuaire reconquise à la mi-juillet par les forces loyales au président Abd Rabbo Mansour Hadi, en exil en Arabie saoudite. Le 24 août, des combattants sudistes ont présenté un prisonnier rebelle sur une place d’Aden, et l’ont battu en public avant de le tuer par balle, déplore HRW, ajoutant qu’un jour auparavant des sudistes avaient placé des prisonniers Houthis sur un bateau dans le port d’Aden, qu’ils ont ensuite fait exploser.

  Les forces sudistes détenaient au moins 255 prisonniers Houthis, dont des enfants présentés comme des combattants, dans la région d’Aden, indique l’organisation. “Les forces du Sud, qui ont repris le contrôle d’Aden, doivent mettre fin aux abus contre les prisonniers et faire tout leur possible pour rétablir la loi et l’ordre dans la ville”, a déclaré Sarah Leah Whitson, directrice de HRW pour le Moyen-Orient. Et “les Houthis doivent libérer quiconque a été injustement détenu”, poursuit-elle. “Les responsables des mauvais traitements infligés aux détenus pourraient être poursuivis pour crimes de guerre”, prévient HRW.

Afp

commentaires

commentaires

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!