SécuritéMonde

Yémen, la guerre oubliée

Le 25 mars 2015, une coalition internationale menée par l’Arabie saoudite lançait des frappes aériennes contre le groupe armé des Houthis au Yémen, déclenchant un conflit armé de grande ampleur.

Au cours des 3 années qui ont suivi, le conflit au Yémen n’a pas montré de signe d’apaisement. Des atteintes aux droits humains et des crimes de guerre sont perpétrés dans tout le pays par toutes les parties au conflit, causant des souffrances insupportables à la population civile.

10 000 morts, 2 millions de déplacés, 22 millions de personnes dépendantes de l’aide humanitaire ! Le Yémen est secoué par une guerre civile qui a éclaté en 2004 quand l’importante minorité chiite s’est dressée contre le pouvoir central. L’Arabie Saoudite et ses alliés des Émirats arabes unis participent de ce conflit absurde.

Plus de 50 personnes, dont des civils, ont été tuées en deux jours de bombardements au sud de la ville de Hodeida, dans l’ouest du Yémen, où les rebelles ont renforcé leurs positions défensives, ont indiqué mardi des sources militaires, hospitalières et des témoins.

Dans la ville, cible d’une offensive des forces progouvernementales, les rebelles Houthis ont creusé des dizaines des tranchées, ont rapporté des témoins. Ils ont également établi des positions défensives en barrant les routes avec des blocs en béton et des conteneurs, selon ces sources.

 

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!