Sports

Yémen: procès d'islamistes accusés de contacts par Internet avec Ehud Olmert

  •    La cellule est accusée de "la publication de communiqués mensongers et tendancieux au nom de l’Organisation du Jihad islamique" sur de possibles attentats à Sanaa et d’autres villes du Yémen dans le but de "nuire à l’ordre public", selon l’acte d’accusation présenté au tribunal de Sanaa, spécialisé dans les affaires de terrorisme.
  •  
  •    Le principal accusé, Bassam al-Haïdari, 26 ans, a "pris l’initiative d’envoyer un message électronique de son émail personnel au Premier ministre de l’entité sioniste dans lequel il écrivait: « Nous sommes l’Organisation du Jihad islamique et vous êtes juif. Mais vous êtes honnêtes et nous sommes prêts à faire n’importe quoi », ajoute l’acte accusation.
  •  
  •    L’acte d’accusation affirme encore que Bassam al-Haïdari, alias Abou Ghaïth, avait ensuite "reçu la réponse du Premier ministre de l’entité sioniste dans laquelle il écrivait: "Nous sommes prêts à vous soutenir. Que vous soyez un obstacle au Moyen-Orient et nous vous soutiendrons comme un agent".
  •  
  •    Ce suspect et ses co-accusés, Imad al-Rimi, 23 ans, et Abdallah al-Mahfal, 24 ans, sont jugés pour leurs activités durant la période de mai à septembre 2008, selon le représentant du procureur général.
  •  
  •    Les accusés ont nié les charges et le tribunal a fixé sa prochaine audience au 17 janvier.
  •  
  •    Le 6 octobre, le président yéménite Ali Abdallah Saleh avait annoncé le démantèlement au Yémen d’"une cellule terroriste", en affirmant qu’elle était liée aux services de renseignements israéliens.
  •  
  •    
  • Ennahar/ AFP

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *