En directAlgérie

Zaalane: l’impératif d’entretenir et de préserver les infrastructures de base

Algérie-Le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaalane a appelé, samedi à Alger, à accorder une importance « extrême » à l’entretien et à la préservation des infrastructures de base réalisées dans le secteur.

« Il ne suffit pas de réaliser des projets, il faut également accorder une importance extrême aux infrastructures de base réceptionnées, à travers l’intensification des opérations d’entretien, de suivi et de contrôle, et ce avec la même volonté que celle exprimée pour la réalisation des projets, voir plus », a indiqué M. Zaalane, à l’occasion d’une rencontre avec les cadres du secteur aux niveaux central et local.

L’entretien et la préservation des infrastructures de base doivent être « au centre de la politique du secteur », a affirmé le ministre, soulignant que son département avait procédé, ces deux dernières décennies, à la livraison de grands projets, mis en exploitation, qu’il a qualifiés de « legs à préserver ».

Il a rappelé, à ce propos, qu’une enveloppe de plus de 130 milliards USD avait été allouée depuis 1999, dans le cadre du programme du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, au secteur pour le développement des infrastructures de base du pays, en vue notamment d’assurer un service public de qualité aux citoyens.

Parmi ces grands projets, M. Zaalane a cité la réalisation de 1.200 Km dans le cadre du projet d’autoroute est-ouest, 24.000 Km de nouveaux chemins de wilayas et communaux, 24.000 Km de nouvelles voies ferrées, 6 nouveaux aéroports, 20 ports et abris de pêche, 18 Km de lignes de métro, des projets de tramways dans 7 villes et 10 lignes de téléphériques, outre la modernisation des flottes aérienne et maritime, des transports urbain, suburbain et ferroviaire et de leurs structures d’accueil.

« Pour le réseau routier d’une longueur de 126.900 km dont 30.000 km de routes nationales, les normes internationales nous imposent la maintenance de 10% par an de ces routes soit 3.000 km au minimum », a précisé le ministre.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close