Monde

Zawahiri aurait trahi Ben Laden pour lui succéder

  • Un ancien officier de l’armée américaine, chef de l’unité spéciale qui avait éliminé l’ex chef de l’organisation d’Al Qaïda, Oussama Ben Laden, accuse le numéro deux de l’organisation Aymen Zawahiri d’avoir trahit son chef pour lui succéder.
  •  
  • Cet ancien officier des forces spéciales américaines, qui avait dirigé une unité de commandos lors de l’attaque contre la résidence de Ben Laden, raconte dans un nouveau livre) paraître dans les prochains jours, que Ben Laden avait été victime d’une trahison de la part de son adjoint Aymen Zawahiri, qui aurait indiqué aux américains, d’une manière indirecte, le lieu où se trouvait le chef de l’organisation Al Qaïda.
  •  
  • L’auteur du livre, citant des témoignages de soldats ayant participé à l’opération contre le lieu de résidence de Ben Laden, dans la ville pakistanaise, selon lesquels Zawahiri, l’ex numéro deux d’Al Qaïda, avant de prendre les rennes de l’organisation après la mort de Ben Laden, avait fait exprès d’utiliser le nom d’une personne connue par les renseignements américains et inscrit sur la liste des personnes recherchée. Celle-ci a donc été le lien entre lui et Oussama et était le messager chargé du courrier de et pour Ben Laden.
  •  
  • Le livre qui sortira dans quelques jours, raconte aussi que la vraie histoire de la mort de Ben Laden était complètement différente de celles officiellement rapportées par les autorités américaines. Selon l’auteur, Ben Laden a été tué une minute et demi seulement après le début de l’opération et l’attaque contre sa résidence et non pas 35 minutes comme il a été rapporté officiellement auparavant. Ce dernier ajoute que l’attaque a eu lieu par un raid aérien et non pas depuis le rez-de-chaussée. L’auteur s’était basé, selon ses dires, sur les témoignages des soldats ayant prit part à l’opération militaire.
  •  
  • L’auteur accuse les autorités américaines d’avoir menti et tissé une toile de mensonge autour de la mort de Ben Laden, précisant que l’objectif était de montrer la force et le succès des forces américaines. Celui-ci doute même des capacités des forces américaines à affronter Al Qaïda sur le terrain.
  •  
  • Ennahar/ Yacine Abdelbaki

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!