Sports

Zlatan regrette ses propos sur la France et compte demander la nationalité française

Dans une interview accordée à un magazine suédois l’attaquant du Paris Saint-Germain Zlatan Ibrahimovic , a affirmé qu’il allait demander la nationalité française, afin de prouver son amour pour son nouveau pays d’adoption.

   C’était le 15 mars dernier, à Bordeaux. Dépité par une erreur de l’arbitre, en plus contrarié par la défaite de son PSG (3-2), Zlatan Ibrahimovic dégoupille. Devant M. Jaffredo, il crie au scandale : ”Ça fait 15 ans que je joue au foot et je n’ai jamais vu un arbitre aussi nul dans ce pays de merde !” L’insulte est lâchée et a, depuis, suscité un tollé. Ses excuses sont vite venues (”Je ne visais pas les gens qui vivent ici et s’ils ont pris mes propos contre eux, je m’excuse sincèrement”), mais le mal est fait. Un sondage du Parisien, une semaine après les faits, révèle que 84% des Français le trouvent ”arrogant” et ”colérique”. Un véritable crève-cœur.

Le Zlatan

   Car s’il aime se trouver des adversaires, Zlatan Ibrahimovic a aussi besoin d’amour. En Suède, il est adulé. Au Milan, il l’était. Pas à Barcelone, où il n’est donc resté qu’une saison. A Paris, l’attaquant se plaît, alors il a choisi de convaincre ses détracteurs. ”J’apprécie de travailler en France et j’ai l’intention d’y rester, déclarait-il déjà la semaine dernière alors qu’il était avec sa sélection. Je ne serais pas venu là-bas pour signer un nouveau contrat et rester aussi longtemps si je n’avais pas aimé la France.” Et ce n’est pas tout.

   Visiblement, Ibrahimovic a choisi de passer la vitesse supérieure. Celui qui jouit de la double nationalité suédoise et bosnienne s’apprête à demander la nationalité française. ”Ça n’a rien à voir avec cette affaire (sa sortie sur les arbitres), jure d’abord le joueur, interrogé par le magazine Krisprolls. Je me plais à Paris, ma famille aussi, et je me vois longtemps là-bas. Après ma carrière aussi ? Pourquoi pas. Le président m’a déjà parlé de devenir ambassadeur du club. Mais je lui ai répondu que j’avais encore 10 ans à jouer avant de m’arrêter ! (Sourire)”

Pas éligible pour l’équipe de France

   Le footballeur de 33 ans remplit les conditions nécessaires. Cela fait maintenant deux ans et demi qu’il vit dans l’Hexagone. Et si le délai minimum est de 5 ans de résidence, une condition peut réduire cette durée : que la personne qui effectue la demande ”contribue au rayonnement de la France”. ”Le critère sportif fait partie des cas de figure possibles, précise pour metronews Me Poisson, du cabinet d’avocats d’Avril, spécialiste de la question. Une victoire en Ligue des champions serait un atout déterminant en faveur de Zlatan. Le gros doute concerne sa maîtrise du français. Si j’étais son avocat, je lui conseillerai d’utiliser la langue de Molière pour ses prochaines insultes, sur et en dehors du terrain.”

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close