Monde

Zone euro: Merkel justifie le compromis, Hollande se félicite des effets de l'accord

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.
      La chancelière allemande Angela Merkel  a estimé vendredi être restée "fidèle" à ses principes en acceptant les  compromis destinés à aider les pays en difficultés de la zone euro tandis que  le président français François Hollande s’est félicité des premiers effets de  l’accord conclu au petit matin.    "Je pense que nous avons réalisé quelque chose d’important, mais nous  sommes restés fidèles à notre philosophie: aucune prestation sans  contrepartie", a estimé la chancelière allemande au deuxième jour du Sommet des  dirigeants européens à Bruxelles.    "Nous restons entièrement dans le schéma précédent: prestation,  contrepartie, conditionalité et contrôle", a-t-elle souligné.    Le chef de l’Etat français, François Hollande s’est quant à lui félicité  des "effets heureux" des mesures décidées dans la nuit de jeudi à vendredi.    Les Bourses européennes s’envolaient vendredi matin après l’accord surprise  conclu dans la nuit à Bruxelles entre les dirigeants de la zone euro sur la  possibilité de recapitaliser les banques via les fonds de secours européens  comme le demandaient l’Italie et l’Espagne.    Comme espéré par Madrid et Rome, leurs taux d’emprunt à long terme se  détendaient très nettement vendredi matin: le rendement espagnol reculait à  6,466%, contre 6,896% jeudi soir, et celui italien s’établissait à 5,865%,  contre 6,182%.    Les dirigeants de la zone euro ont conclu un accord surprise dans la nuit  de jeudi à vendredi pour tenter d’aider l’Italie et l’Espagne à calmer les  marchés, et injecter 120 milliards d’euros pour relancer l’économie européenne.    Ces mesures de stabilisation financière se heurtaient jusqu’ici à  l’opposition de plusieurs pays, en particulier l’Allemagne.    A l’issue d’un sommet de la zone euro qui s’est achevé au petit matin  vendredi, le président de l’UE Herman Van Rompuy a annoncé la mise en place  d’ici la fin de l’année d’un mécanisme permettant de recapitaliser directement  les banques, sous certaines conditions, via les fonds de secours FESF et MES.    La zone euro est également prête à faire un usage plus "souple" des fonds  de secours afin de "rassurer les marchés et d’obtenir de la stabilité sur les  obligations souveraines de ses membres", a ajouté M. Van Rompuy, une façon  d’indiquer que le FESF et le MES pourraient acheter directement des titres de  dette de pays fragiles sur les marchés.
 
 

Algerie – ennaharonline

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

commentaires

commentaires

Voir plus

bilel messoudi

Journaliste-Rédacteur du site web ALG24 depuis décembre 2014
Dans la presse électronique depuis avril 2009. Spécialisé dans l’information de sports .
adresse: cité 722 logement sidi yaya – hidra alger
bilel-messoudi@ennaharonline.com

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *