En directAlgérieCulture

Zoukh : Le réseau d’évacuation des eaux pluviales de la Casbah réhabilité à 80%

Algérie – Le réseau d’assainissement et d’évacuation des eaux pluviales de la Casbah d’Alger a été réhabilité à 80%, a fait savoir samedi le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh.

S’exprimant lors d’une Conférence de presse animée à l’issue d’une visite d’inspection aux mosquées et Ksour de la vielle ville à l’occasion de la célébration de la journée nationale de la Casbah qui coïncide avec le 23 février de chaque année, M. Zoukh a affirmé que les travaux de canalisation d’évacuation des eaux usées et des eaux pluviales se poursuivaient, ajoutant que « le taux d’avancement du nouveau réseau en cours de réalisation est de 80% ».

L’entreprise AMENHYD a été chargée par les services de la wilaya de mettre en place les infrastructures nécessaires pour assurer l’évacuation rapide des eaux usées et des eaux pluviales », a-t-il ajouté.

Pour sa part, Bouhadi Hakim, directeur à la même entreprise a indiqué que « trois conduits évacuateurs ont été placés dans trois principaux points », expliquant que les eaux usées collectées seront transférées vers la station d’épuration de Baraki, tandis que les eaux pluviales seront évacuées à la mer.

Après avoir visité la mosquée, le palais du Dey, Dar El Baroud et le palais Hassan Pacha, la wali d’Alger s’est dit « satisfait » du travail des architectes et professionnels de l’opération de restauration, ajoutant que les travaux de réhabilitation de la Casbah « se font aussi en association avec les entreprises relevant de la wilaya d’Alger, à l’instar de l’Etablissement de maintenance des réseaux routiers et d’assainissement de la wilaya d’Alger (ASROUT) ».

Dans cette perspective, la consultation technique lancée par la wilaya avec l’architecte de renommée internationale, Jean-Nouvel en fin 2018 « est toujours de mise et concerne les idées et propositions, ni plus ni moins ».

Au domicile du chahid Abderrahmane Arbadji, tombé au champ d’honneur le 23 février 1957, M. Zoukh a donné son approbation à l’idée de création d’un musée spécial Casbah, retraçant la bataille d’Alger, précisant que ledit projet « sera réalisé en commun accord entre les directions de la culture, du tourisme et des moudjahidine ».

Classée patrimoine mondial de l’Unesco en 1992, la Casbah d’Alger compte 45.000 à 50.000 habitants et des vieilles bâtisses, dont la plupart sont des propriétés privées (80%), a-t-il fait savoir, rappelant que 120 familles avaient été relogées, récemment, dans des logements décents au titre de la 24e opération de relogement.

 

 

 

 

APS

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close